Ensemble pour un territoire attractif.
Le Pays Sud Bourgogne au service du territoire et de ses habitants.

Sur les réseaux sociaux : #PaysSudBourgogne

Je veux...

logo pays sud bourgogne web91
Contactez-nous par mail
ou au
03 85 20 91 10

Offre Globale

Sites patrimoniaux et personnage emblématiques

Abbaye de Cluny

⇒ photo abbaye Cluny

Fondée en 910, l’abbaye de Cluny rayonne sur l’Europe durant tout le Moyen Age avec sa grande église abbatiale aux proportions hors du commun : la « Maior Ecclesia ».
Les plus hautes voûtes du monde roman témoignent encore aujourd’hui de ce gigantisme.

Les vestiges de l’immense église abbatiale restaurés et les espaces des bâtiments du XVIIIème siècle ont été remis en valeur en 2010 et invitent à une redécouverte de ce lieu unique. Le monument accueille 125 000 visiteurs par an.

La valorisation et la gestion de l’Abbaye de Cluny sont aujourd’hui assurées par le Centre des Monuments nationaux qui, en partenariat avec la société Enoculture, propose des visites thématiques autour de la vigne et du vin.

Abbaye Saint-Philibert de Tournus

⇒ photo abbaye St Philibert

Construite par les moines fuyant Noirmoutier devant l'envahisseur normand, pour y abriter les reliques de leur Saint fondateur Philibert, l'abbatiale de Tournus est l'un des plus prestigieux sanctuaires du premier art roman. Remarquablement préservée, elle domine de ses pierres roses et ocre la cité de Tournus sur la rive droite de la Saône.C'est un chef d'œuvre sur le chemin du compagnonnage.

L'intérieur de l'abbaye surprend par ses dimensions, sa hauteur sous voûte, la lumière de l'avant-nef et de la grand-nef ainsi que par les piliers élancés et la voûte formée de berceaux transversaux. L'abbatiale abrite une crypte et la chapelle Saint-Michel. Des mosaïques médiévales représentant le zodiaque sont désormais visibles. Reliés à l'église par le parloir, les bâtiments abbatiaux réunissent le cloître, la salle capitulaire, le réfectoire et le cellier constituant le seul ensemble monastique du XIIème siècle conservé en Europe.

Aujourd’hui, l’abbaye accueille chaque année prés de 250 000 visiteurs et l’Office de Tourisme du Tournugeois propose de lier la découverte du patrimoine à la dégustation de vins du Mâconnais par le biais d’une visite spécifique ponctuée par la découverte des vins de la Cave des Vignerons de Mancey.

Grand Site de Solutré-Pouillly-Vergisson

⇒ photo roche de Solutré

Sentinelles de calcaire émergeant du vignoble du Mâconnais, les roches de Solutré et de Vergisson composent un paysage d’une beauté saisissante. Foulé par les hommes depuis 57 000 ans, site archéologique, cet espace culturel et naturel remarquable abrite une faune et une flore fragiles et précieuses.

L’ascension de la roche de Solutré ouvre sur des perspectives éblouissantes et un à-pic vertigineux plongeant sur le royaume du Pouilly-Fuissé.

Labellisé Grand Site de France depuis mai 2013, le site héberge un musée archéologique et une maison du Grand Site permettant aux publics de découvrir les roches de Solutré et de Vergisson.

Chaque année, plus de 200 000 visiteurs arpentent les flancs de la roche de Solutré.

Alphonse de Lamartine (1790 Mâcon-1869 Paris)

Représentant une des plus grandes figures du romantisme français, Alphonse de Lamartine a marqué le Mâconnais du fait de ses origines et du témoignage patrimonial qu’il a légué au territoire.

Cet héritage attire aujourd’hui de nombreux touristes aux portes de la maison de sa naissance à Milly-Lamartine. Pour preuve de l’intérêt porté au célèbre poète et à ses origines, une partie du territoire est aujourd’hui nommée le « Val Lamartinien ».

Les paysages

Véritable écrin de verdure parsemé et réchauffé de bâtisses de pierre de Bourgogne, ponctué de clochers romans et de villages coquets, le Pays Sud Bourgogne se caractérise par la diversité de ses paysages. Entre vignes et bocage, entre Saône et Grosne, les paysages de l’extrême sud de la Bourgogne offrent au visiteur une parenthèse de verdure et de patrimoine vernaculaire riche, apaisante et propice à la détente tels que le décrivait poétiquement Lamartine, enfant du pays.

Remarquable, ce patrimoine paysager est un élément de la qualité du cadre de vie. Il est même devenu un atout économique et touristique majeur qui se doit d’être préservé, pour conserver au territoire son attractivité.

Prouvant l’intérêt et la qualité des paysages de la destination, le Pays d’Art et d’Histoire Entre Cluny et Tournus a élaboré en 2013 une Charte paysagère et architecturale qui permettra de sensibiliser les habitants, touristes et élus du territoire à la richesse de leur environnement et à la nécessité de le valoriser et de la protéger.

Richesses gastronomiques

Une destination étoilée

La réputation gastronomique de la Bourgogne n’est plus à faire et la destination « Vignoble du Mâconnais » n’échappe pas à cette règle pleine de promesses gustatives : avec quatre étoiles au célèbre Guide Rouge Michelin pour à peine 6 000 habitants, Tournus se trouve la ville la plus étoilée de France par rapport au nombre d’habitants, sans doute même une exception mondiale!

Le Pays Sud Bourgogne dispose aujourd’hui d’une grande variété d’offres gastronomiques parmi lesquelles trois étoilés remarquables qui raviront les gourmets : le Greuze, avec à sa tête Yoann Chapuis qui propose une carte empreinte de véracité dans le respect de la grande tradition, avec des clins d’œil à Jean Ducloux (créateur du restaurant) ; les Terrasses où le chef Jean-Michel Carrette propose une cuisine basée sur des produits de saison alliant tradition et modernité et le Quartier Gourmand dont le chef Sylvain Goyer fait découvrir les saveurs d’une cuisine créative et gastronomique inspirée des saveurs naturelles des terroirs.

Oenotourisme

Le vignoble du Mâconnais marque la frontière sud de la Bourgogne dans le département de la Saône et Loire. Il s'étend sur 35 km de long, entre Sennecey-le-Grand et Saint-Vérand, et 10 km de large, délimité à l'ouest par la vallée de la Grosne et à l'est par la vallée de la Saône.

Implantée ici dès l'époque gallo-romaine, la culture de la vigne a connu un vif élan grâce, notamment, aux puissantes abbayes de Cluny et de Tournus fleurons de l’architecture et de la puissance religieuse médiévale.

Le Mâconnais était, jusqu'au 18ème siècle, planté de Gamay. Au début du 19ème siècle, il a été supplanté par le cépage Chardonnay qui représente aujourd'hui plus de 80 % des plantations.
Le Pays Sud Bourgogne dispose d’une filière viticole importante puisque le vignoble s’étend sur 5 700 hectares, produit près de 49 millions de bouteilles par an et ne compte pas moins de 7 AOC (Mâcon, Mâcon Villages, Pouilly-Fuissé, Pouilly-Loché, Pouilly-Vinzelles, Saint-Véran et Viré-Clessé). Le territoire compte aujourd’hui 7 caves coopératives et 137 viticulteurs ouvrant leurs portes aux publics pour des visites, dégustations et vente directe.

Par ailleurs, au-delà de la simple visite de cave, des initiatives voient peu à peu le jour en faveur d’un oenotourisme ludique et pédagogique (La Cave des Vignerons de l’Abbaye à Mancey, la Maison du Viré-Clessé à Viré, ou la Cave des Vignerons des Terres Secrètes à Prissé). Sources: BIVB

La coopération viticole en Pays Sud Bourgogne

Les caves coopératives sont vingt en Bourgogne. Elles représentent 20 % de la production totale bourguignonne et regroupent 3 800 adhérents sur l’ensemble de la Bourgogne. Elles sont très présentes et actives en Saône-et-Loire : pas moins de quinze caves. Dans le Mâconnais, elles produisent plus de la moitié des vins.

A l’échelle du vignoble bourguignon, l’émergence des caves coopératives est récente. Elles sont nées de deux crises majeures de la viticulture à la fin du XIXe siècle. Le phylloxéra avait détruit une bonne partie du vignoble. Sa reconstitution a doté la France et la Bourgogne d’un vignoble jeune et productif. Cette surproduction a entraîné une chute des cours et une crise économique sévère.

Pour être plus forts, les vignerons se sont regroupés au sein des caves coopératives.
La première cave coopérative du Mâconnais fut créée à Saint-Gengoux-de-Scissé, en 1926, par Henry Boulay, conseiller général et député. Le succès fut au rendez-vous et les coopératives émergèrent rapidement en Mâconnais.

En Pays Sud Bourgogne, les caves coopératives rivalisent d’idées pour accueillir au mieux les touristes et divers publics (expositions, jeux pour enfants, parcours d’interprétation, etc).

  • Union Européenne
  • Programme Leader
  • L'Europe S'engage en Bourgogne
  • Région Bourgogne Franche-Comté
  • Logo Cg71